Infos Pratiques

Bienvenue aux MSI 2018 CyberSécu

C’est une nouvelle promotion qui arrive cette semaine ! Nos 5ème année MSI de CESI Ecole Supérieur de l’Alternance avec une spécialisation en Cybersécurité.

Bienvenue et bon courage à tous pour les nombreux challenges de cette dernière année !

Rentrée MSI2018 Sécu

Publicités
Infos Pratiques

Bienvenue aux RISR2018

C’est parti pour une nouvelle promotion de 44 RISR2018 sur le campus Arrageois de @GroupeCESI @CESI_alternance !!!

Bienvenue à tous, les anciens GMSI et ceux qui viennent d’autres horizons (BTS, DUT…), C’est avec plaisir que nous vous accueillons pour 2 ans de challenges et de projets autours des technologies Systèmes et Réseaux. Bon courage à tous !

Ouverture Promo

Infos Pratiques

Bravo Thibaut pour ta certification !

Thibaut Gosselin actuellement alternant RISR2017 @GroupeCESI à l’Ecole de l’alternance sur le Campus d’Arras vient de valider la nouvelle version de la #certification Microsoft 70-740. Bravo à lui !

Maintenant, Objectif MCSA, nous aurons donc rapidement de ses nouvelles pour la suite !

Voici un petit retour de sa part pour les intéressés !

Bonjour à tous,

 Fraîchement certifié Windows 70-740, voici quelques conseils afin de vous aider dans l’obtention de cette certification,

  • Utilisez les documentations officielles Windows et en anglais !
  • L’examen est mal traduit et il pourrait y avoir des fautes de traduction.
  • Pour la théorie, les livres ENI sont d’excellents supports mais la théorie ne vous permettra pas de réussir à 100% cette examen,
  • La meilleure façon d’acquérir les compétences est de pratiquer le plus possible sur des cas pratiques. 

 Bon courage !

IMG_20181012_094218-01

Infos Pratiques

Bravo pour le CCNA1 des GMSI Lille 17

Bonjour à tous,

La promotion #GMSI Lille 2017 de #CESI_Alternance vient de valider le premier cours duNetworkingAcademy_87px_72_RGB cursus #CCNA

La plate-forme #NETACAD de notre partenaire #Cisco est à disposition de nos étudiants et leur permets de développer leurs compétences en Réseaux Informatiques. (TCP/IP, LAN, Commutation, Routage, Wifi…)

Bravo à tous et bon courage pour le CCNA2 !!!

20181005_0926361-1

 

 

Infos Pratiques

Bravo au RISR2016

Bravo aux RISR2016 qui finissent en beauté leur cursus RISR sur le Campus CESI d’Arras !

Les chiffres parlent d’eux même pour résumer leur passage:

  • 22 diplômes
  • 42 CQP de validés (ASR et ASY)
  • une dizaine de certifications obtenues (Windows, Cisco, Itil, VMWARE, Netap…)
  • 8 continuent en 5ème année MSI sur le campus.
  • 14 ont un CDI à la sortie de la formation.

A bientôt pour les MSI et bon vent pour les autres , ce fut un plaisir de vous piloter !

Sortie de promo 2

Infos Pratiques

Bravo Dean pour la certif VMWARE !

Voici le retour d’expérience de Dean en RISR2016 qui a réussi sa certification VMWare VCA6-DCV  :

La certification VCA6-DCV (VMWare Certified Associate – Data Center Virtualization) est une certification qui couvre l’ensemble de la solution vSphere 6.0, cette certification s’adresse aux Administrateurs et Ingénieurs VMWare qui souhaitent tester leurs aptitudes et leurs connaissances sur les modes de fonctionnement de la virtualisation, les mécaniques de haute disponibilité et les challenges auxquels VMWare fait face en s’appuyant sur la virtualisation au sein des centres de données (Cloud Computing).

La VCA6-DCV est un bon moyen d’officialiser certaines compétences de bases sur vSphere, mais aussi ne l’oublions pas, des compétences de configuration avancées sur, par exemple, les tâches de réplication et de haute disponibilité.

La certification VCA6-DCV est également consacrée à la connaissance des produits et des logiciels permettant de consolider une infrastructure virtuelle (ESX, vCenter…), mais aussi les logiciels permettant d’automatiser des tâches, de piloter, et d’analyser l’état des VM (vRealize Operation..)

Je pense que, pour pouvoir techniquement être opérationnel et appréhender les nombreuses fonctionnalités de la solution vSphere , il faut pour cela, en comprendre les intérêts  (financiers, organisationnels, stratégiques),  et les enjeux de la virtualisation que ce soit dans le monde des centres de données ou pour des utilisateurs qui exigent une qualité de service irréprochable.

L’examen se compose de 50 questions à choix multiples, questions et réponses en anglais. Je dirais même anglais américain. Attention à bien comprendre les tournures et les sens des questions.          Un bonus de temps de 20mins est offert, n’étant pas anglophone.

Pour préparer la certification, n’hésitez pas à passer du temps sur l’E-Learning VMware et à effectuer des TP afin de mettre en application les techniques apprises dans le e-learning.

Je vous propose de faire un rapide tour d’horizon du E-Learning, qui je vous le rappelle est a maitriser pour l’obtention du

 

Le E-Learning est divisé en trois modules :

Chapitre 1 : Introduction à la Virtualisation

Dans ce module, VMware nous expose sa vision de la virtualisation, on nous explique que VMware aide les organisations à tendre de plus en plus vers un modèle  « IT as a Service ».

Ce module explique également l’émergence du cloud computing grâce à la virtualisation et que la suite vSphere vous aide à relever ce défi J .

Les solutions décrites sont les suivantes :

vSphere with Operation Management

vCenter Site Recovery Manager

vRealize Suite

vCloud Suite

NSX

Virtual SAN

On nous explique aussi que dans un environnement On-Premise, les composants physiques des centres de données sont chers, consomment de l’espace, de l’énergie et génèrent beaucoup de chaleur.

De plus, les défaillances matérielles et les opérations de maintenance, nécessitent souvent une interruption de service importante (downtime).

Avec la virtualisation, les centres de données sont plus facilement exploitables grâce à une plateforme de management commune à toutes les VM qui permet de créer par exemple des instantanés (Snapshot)  afin d’assurer une continuité de service en cas de défaillance sur la VM.

Une partie importante de ce module concerne également le défi rencontré par les départements IT, à savoir l’agrandissement constant de l’infrastructure qui oblige les équipes IT à dédier de plus en plus de budget à l’hébergement de leur serveurs, applications et bases de données.

Avec la virtualisation et le Cloud Computing, on réduit les OPEX/CAPEX liés à l’hébergement de machines physiques, et on rationalise la capacité CPU/RAM de l’hyperviseur qui va « hoster » les VM.

Dans ce chapitre, il est également expliqué la différence entre les deux types d’hyperviseur (Bare-Metal ou Hosted) et qu’une VM n’est finalement qu’un ensemble de fichiers (Self Contained Software Files) manipulable en fonction de notre besoin. (Migration, Copie, Restauration…)

 

 

Chapitre 2 : Composant et features de vMWare vSphere

Ce module nous présente les composants essentiels et leurs interactions avec la solution VMware vSphere 6.0. Ce module nous présente également les topologies physiques et virtuelles nécessaire à la constitution d’un Data Center.

vSphere 6.0 est organisé autour de trois couches (layers) :

  • Interface Layer
  • Management Layer
  • Infrastructure Layer

 

VC6

Dans ce module, on énonce également les limites physiques supportées par la suite vSphere 6.0 :

Pour les VM la configuration maximale est la suivante :

CPU Virtuels 128
RAM 4 To
Connexions Simultanées de console distante sur la VM 40

 

Pour les hyperviseurs la configuration maximale est la suivante :

VM par Hyperviseur 1024
CPU Virtuels 4096
RAM 6 To (12 To sur une plateforme OEM)

 

 

 

 

Pour les clusters (HA et DRS Inclus), la configuration maximale est la suivante :

Hyperviseur par cluster 64
VM par cluster 8000
VM par hôte 1024

 

Pour vCenter Server, la configuration maximale est la suivante :

Hyperviseur par vCenter Server 1000
VM mise sous tension par vCenter Server 10000
VM enregistrées par vCenter Server 1024

 

Vous trouverez des informations complémentaire sur : https://www.vmware.com/files/fr/pdf/vsphere-60-configuration-maximums.pdf

 

Une grande partie du module n°2 est également consacrée à la description et à la mise en place des solutions de haute disponibilité, on pourrait citer :

  • Fault Tolerance
  • HA
  • vMotion
  • DRS (Distributed Resource Scheduler)
  • DPM (Distributed Power Managment)
  • Network I/O Control
  • Storage I/O Control
  • Storage vMotion
  • Storage DRS

 

On y retrouve également des explications concernant les protocoles de stockages employés par la suite vSphere :

  • Fibre-Channel
  • Fibre-Channel Over Ethernet (FCoE)
  • iSCSI
  • NFS
  • Local Storage (Stockage Local)
  • Virtuals Volumes

 

Ainsi qu’une introduction au DataStore, leurs différents types (VMFS, NFS, vSAN) et comment mettre en place un stockage partagé au sein d’une infrastructure virtuelle.

 

 

Les réseaux virtuels (NSX) sont également abordés et leurs différentes fonctions présentées (VLAN, Traffic Shapping, Port Mirroring, QoS, CDP et LLDP). On y retrouve également une partie consacrée aux switch virtuels (vSwitch) et une explication sur la différence entre un switch standard et un switch distribué (Distributed Switch).

 

Ce chapitre est le chapitre le plus long du e-learning, je vous conseille d’insister sur les features de haute disponibilité proposé par VMWare, car dans l’examen, un bon nombre de questions y est consacré.

 

 

 

Chapitre 3 : Les solutions pour les challenges des Datas Centers

Ce chapitre nous décrit comment VMware aide les entreprises et les organisations à relever les défis technologiques dans leur Data Center.

Plusieurs mises en scène de dialogues entre équipes IT et équipes métiers y sont présentées, les questions posées par les équipes métiers sont assez générales, les équipes IT essayent de faire coïncider les besoins métiers et les fonctionnalités VMware.

Attention à bien lire les discussions contenues dans ces chapitres et les solutions avancées par les équipes IT afin de répondre au besoin métier (Disponibilité, Management des services hébergé par les VM, PCA…)

Des questions similaires sont posées lors de l’examen.

 

 

 

Conclusion :

 

Pour résumer, la certification VMware nécessite une bonne préparation que ce soit théorique ou pratique. Pour ma part, j’ai mis en place un serveur ESXi, un vCenter Server, et fait tourner quelques VM afin pour tester les fonctionnalités énoncées dans le e-learning.

La VCA6-DCV un bon moyen de faire reconnaitre les compétences acquises dans le domaine de la virtualisation, l’examen peut paraitre compliqué lors de la première lecture des questions, ayant moi-même dû relire plusieurs fois certaines questions afin de comprendre la réponse demandée.

Certaines questions sont quant à elles précises, c’est le cas des questions abordant des notions techniques.

Il existe un test blanc de 25 questions sur mylearn.vmware, mais les questions ne sont pas à la hauteur des questions de l’examen VCA6-DCV. Un 25/25 ne signifie pas que vous êtes totalement prêt pour passer l’examen… N’hésitez pas à faire des mémos des notions abordées dans le e-learning afin de pouvoir les retenir plus facilement.

Je vous conseille également le livre de Bryan Miraucourt VMware vSphere 6.

Cette certification est également un bon tremplin pour tenter la VCP6-DCV, qui vous donnera un statut d’expert sur les technos VMware.