Uncategorized

Webinaire sur le cours Intro à la Cyber sécurité

clip_image002

 

Bonjour à tous !

Ne manquez pas ce Webinaire qui vous présentera le cours Introduction à la Cyber Security !

3 dates  en français sont programmées.(11,12 ou 13 Avril prochain).

Vous pourrez vous inscrire au cours directement avec le lien suivant. Profitez-en !

https://www.netacad.com/campaign/483262

clip_image002[5]

Publicités
Uncategorized

La gestion des réseaux sans-fil arrive dans le cloud par Rémi Mrozek en RISR2015

Aujourd’hui de nombreuses solutions cloud existent pour fournir des services comme du stockage avec DropBox, OneDrive, du mailing avec Outlook 365, GMail, etc.

Le cloud est une solution incontournable pour les entreprises, les solutions dites on-premise, présente au sein de l’architecture de l’entreprise, n’est plus l’unique solution s’offrant aux DSI.

Les constructeurs de solution Wi-Fi ont suivi cette tendance en proposant leur contrôleur Wi-Fi au sein d’un cloud public.

Avant toute chose, il est nécessaire de prendre quelques minutes pour comprendre l’utilité d’un contrôleur Wi-Fi.

Les entreprises développent de plus en plus leur réseau sans-fil, pour des raisons de mobilité notamment. Gérer une borne Wi-Fi pour un administrateur réseau, cela est relativement simple, mais quand il s’agît de plusieurs centaines de bornes réparties sur différents sites, cela devient tout de suite bien plus compliqué à l’administrateur.

Un contrôleur Wi-Fi va permettre à l’administrateur d’obtenir une gestion centralisé de la configuration de l’ensemble des bornes, ainsi que des configurations de la sécurité, des Single Set Identifier diffusés, etc.

wifi meraki

Cela va également lui permettre d’obtenir un visuel global sur son architecture Wi-Fi, avec les clients connectés, les potentiels problèmes d’authentification, des outils de diagnostic, un monitoring intégré et centralisé.

Tout comme un serveur, un contrôleur Wi-Fi possède des caractéristiques techniques et ne peut supporter qu’un certain nombre de bornes ; et c’est à ce moment-là que le cloud public prend tout son sens.

Au sein de la solution cloud, l’administrateur réseau n’a plus à se soucier de la volumétrie que pourra prendre son infrastructure Wi-Fi à 5 ans ; au sein du cloud, la seule notion de licence est à prendre en compte. Qu’aujourd’hui cet administrateur gère 100 et demain 1 000 bornes, il n’aura plus qu’à se soucier de la gestion des licences liées à chacun de ces bornes.

Si demain votre entreprise a besoin d’ajouter 500 bornes supplémentaires, en quelques clics, votre configuration est effectuée et vous n’avez plus qu’à connecter vos bornes à votre réseau.

Le seul point clef de ce genre d’architecture est que les bornes ont besoin d’accéder aux différents réseaux publics détenus par Meraki, via des ports spécifiques. Ces informations sont partagées lors de l’accès à la plate-forme d’administration, et le besoin est très faible. Pour la solution Meraki, chacune des bornes va monter un tunnel VPN via le protocole SSL vers le contrôleur Wi-Fi au sein du cloud public, afin de sécuriser les échanges de configuration (SSID, VLAN, méthode d’authentification). Toutefois aucune donnée utilisateur ne remontera dans le cloud public, l’ensemble du switching s’effectuera en local, au sein de l’entreprise, garantissant la confidentialité des données.

merakiLa solution Meraki, société rachetée par Cisco, a fait du cloud public, son atout et son unique solution. Vous ne trouverez aucun équipement Meraki géré en on-premise, mais uniquement dans leur cloud public.

La force des solutions Meraki est qu’elles ne proposent pas seulement ce que souhaite le service informatique, mais inclus également des offres pouvant intéresser la partie finance des entreprises, avec la mise à disposition des données dite de Business Intelligence, notamment utilisé pour la partie retail (vente) avec le déplacement des individus dans un magasin, ce que ces individus recherchent sur Internet lorsqu’ils sont au sein du magasin, les pics de fréquentation.

Il est aujourd’hui possible de détecter les individus passant simplement devant une vitrine et déterminer si certains individus se sont arrêtés ou non, avec seulement leur téléphone et la carte Wi-Fi ou bluetooth activée (sans être nécessairement connecté).

Toutes ces fonctionnalités ne pourraient être mise à disposition à l’entreprise aussi facilement avec une solution on-premise, et c’est pour ces raisons que de nombreuses DSI font le choix de solution cloud. Dans un futur proche, vision à 2-5 ans, l’informatique a pour but d’apporter une réelle valeur aux autres fonctions d’une entreprise, plus seulement apporter le service minimum, les utilisateurs souhaitent d’avantage et les entreprises veulent récupérer ces informations pour gérer la stratégie de l’entreprise.

Si vous êtes intéressé par la solution cloud Meraki, il est possible d’y accéder avec un compte de démonstration à cette adresse https://meraki.cisco.com/fr/form/demo.

D’autres sociétés comme HPE, Aerohive, Ruckus, proposent ces solutions, certaines avec d’autres fonctionnalités et font concurrence à la solution de Meraki.

Si votre entreprise supporte un réseau sans-fil de grande envergure et réfléchie comment le gérer demain, elle ne pourra éviter d’étudier ces solutions cloud.

Uncategorized

Meilleurs Voeux pour 2016

Bonne et heureuse année à tous !!!

Soyez productifs en veille techno pour faire vivre et rendre passionnant ce Blog…Votre Blog !!!

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2015 de ce blog que je partage avec vous !

En voici un extrait :

Le Concert Hall de l’Opéra de Sydney peut contenir 2 700 personnes. Ce blog a été vu 22 000 fois en 2015. S’il était un concert à l’Opéra de Sydney, il faudrait environ 8 spectacles pour accueillir tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Uncategorized

Bonne année 2015 à tous !!!

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2014 de ce blog.

En voici un extrait :

Le Concert Hall de l’Opéra de Sydney peut contenir 2 700 personnes. Ce blog a été vu 21 000 fois en 2014. S’il était un concert à l’Opéra de Sydney, il faudrait environ 8 spectacles pour accueillir tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Uncategorized

Bonne année 2014 avec un petit résumé de 2013

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2013 de ce blog.

En voici un extrait :

Le Concert Hall de l’Opéra de Sydney peut contenir 2.700 personnes. Ce blog a été vu 21  000 fois en 2013. S’il était un concert à l’Opéra de Sydney, il faudrait environ 8 spectacles pour accueillir tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Uncategorized

2 CCNA et un CCENT de plus !!!

Bravo aux trois nouveaux certifiés Cisco du jour  !!!!

  • CCNA : Antoine Danylyszyn (RARE2011)
  • CCENT : Vincent Meindl (GMSIA2012)
  • CCNA : Etienne Laplume (RARE2012) avec (973/1000).

Profitez des derniers mois avant le passage à la nouvelle version de la certification (30 Septembre) !!!

 

Petit retour d’Etienne pour les prochains :

 

Suite à la réussite de mon passage de certification CCNA, j’aimerai faire un petit « feedback » sur la préparation de la certification en elle-même.

La première chose, passez la en anglais ! Je sais que cela requière un travail perso plus important, mais pour la suite c’est indispensable. De plus, de multiples ressources sont disponibles sur internet pour vous aider à la préparation de la certif (ces dernières sont bien souvent en anglais…).

En ce qui concerne la certification, un mot d’ordre : pratiquer ! Il faut faire des TP, en Labo au Cesi, sur packet tracer, sur GNS3 (le top avec de vrais IOS).

Après, il faut connaitre les commandes par cœur, il y a des questions ou les réponses ne s’inventent pas, et où on ne peut pas se contenter de l’a peu près.

Il faut absolument maîtriser le routage (statique, RipV2, EIGRP,OSPF) ainsi que les technologies de couche 2 (Spanning-tree, VTP…)

Le NAT et les ACL sont aussi une partie importante de la certif, ainsi que les adresses MAC et l’ARP.

Le Subnetting doit être maîtrisé absolument

Quelques questions IPv6 aussi…

Petite info aux candidats : à partir de Septembre, avec le nouveau CCNA, il va falloir posséder la CCENT avant de pouvoir prétendre au CCNA….

Bon courage à tous !